Les mercredis 21 et 28 septembre 2022 l’ensemble des classes de 5éme, soit près de 150 élèves, ont marché sur les pas de Saint Dominique.
« Tout le monde l’aimait car il aimait tout le monde ». C’est sous l’étendard de la fraternité que nous avions placé cette journée. Nous avons commencé par un temps d’échange des uns avec les autres ce qui nous a permis de mieux nous connaître. Nous avons ensuite rencontré une Sœur du monastère, Sainte-Marie de Prouilhe. Ce monastère est le premier fondé par Saint Dominique, en 1206. Une communauté à la dimension internationale y est installée. Soeur Agnès et Soeur Geneviève-Emmanuel nous ont parlé de leur amour pour Dieu, pour Saint Dominique et pour le reste du monde. Un temps d’échange a permis aux élèves de poser toutes leurs questions, des plus profondes comme: « Comment se supporter tout le temps en communauté ? » ou des questions plus légères comme : « Est-ce que vous dormez comme ça (en habit religieux)? ».

« Allons de l’avant et pensons à notre Sauveur ». Nous avons ensuite pris le chemin historique qui va de Prouilhe à Fanjeaux. 3 km à travers champs! Sur le chemin on marche mais on chante aussi ! Tout comme Saint Dominique qui, accompagné d’un frère sur ce même chemin, chantait également. L’histoire raconte que la beauté du chant et la joie que manifestaient les deux amis firent renoncer à deux brigands d’attaquer Saint Dominique et mieux encore ils se convertirent.

« L’homme ne se nourrit pas seulement que de pain mais de toute parole qui sort de ma bouche »(Mt4.4). Malgré ces paroles de Jésus, nos jeunes, après 3 km de marche, avaient bien faim !
Après nous être délectés les papilles, un grand jeu dans Fanjeaux a rythmé notre après-midi. Les élèves devaient retrouver la bulle du Pape Innocent III reconnaissant l’ordre et permettant à Saint Dominique de le développer. Les jeunes ont découvert les neuf façons de prier de Saint Dominique (assis, couché, en croix….), ils ont visité la maison de Saint Dominique et contemplé le magnifique paysage que l’on peut admirer depuis le Seignadou, lieu du miracle des boules de feux.

Saint Dominique, père des Prêcheurs, est né en Espagne, a fondé son ordre en France et s’est éteint en odeur de sainteté en Italie. C’était un grand voyageur qui semait la bonne nouvelle par un témoignage vivant de la joie dont il était animé. Au moment de mourir, il avait souhaité reposer « sous les pieds des frères » disant qu’il leur serait plus utile au Ciel que sur terre.
Demandons à Saint Dominique d’être utile à nos jeunes, afin qu’eux aussi puissent vivre de la joie des bienheureux.

A l’année prochaine !